{{{$data->nom}}}

Le bal des atouts

Scène libre : Trouvaille inattendue

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

En ce jour si ensoleillé et apaisant, le léger vent venait caresser le visage de toutes les personnes s’étant décidées à profiter du soleil et faisait tomber quelques feuilles des arbres. Il faisait assez frais, mais le soleil réchauffait le lieu comme il se doit. Les oiseaux chantaient et permettaient de créer une ambiance terriblement agréable, le calme était absolument parfait. Cependant, les portes du domaine royal finirent par s’ouvrir pour laisser place à une petite troupe de gardes portant une personne dans leurs bras. Les gardes se hâtèrent vers l’entrée du château, laissant les fers claquer sur les pavés de la voie principale pour demander au plus vite à ce que la Reine soit mise au courant de l’arrivée d’une blessée grave retrouvée non loin du château. Cette dernière avait dû s’écrouler de fatigue et présentait de nombreuses tâches de sang sur sa robe partiellement arrachée. Personne n’aurait pu imaginer qu’une jeune femme au visage si doux ait pu subir un tel sort, pourtant c’était bien le cas. Les couloirs devinrent soudainement plus agités, le doux silence n’était plus.

Un domestique se mit alors en quête de trouver la Reine pour lui expliquer la situation. Après de longues minutes de marche, ce dernier pénétra dans la salle du trône avant de prendre la parole après une longue révérence :

-Votre Majesté, pardonnez moi de vous déranger à cette heure-ci mais les gardes ont ramené une personne à l’instant. Nous savons qu’il est en temps normal interdit de ramener une personne sans votre autorisation, mais il s’agit d’une jeune femme dans un piteux état. Elle a été retrouvée évanouie et tâchée de sang non loin du domaine royal. Elle ne présente aucune arme sur elle mais présente de nombreux signes de violence sur son corps ainsi qu’un.. symbole fait au fer rouge au niveau du cou. Cette plaie n’est pas totalement refermée, elle est encore récente. Que devons nous faire de cette femme ?

Se sentant incroyablement gêné d’avoir dérangé la Reine, le domestique se recula et adressa un regard infiniment désolé, retrouvant alors son silence habituel.

0

RP posté le

Ce matin il faisait beau et doux, une de ces journées que la Reine adorait. Les couloirs qu'elle venait de traverser avec son garde royal étaient calmes, seuls quelques domestiques passaient d'un pièce à une autre pour exécuter leurs travaux quotidiens.

Au programme d'aujourd'hui, traitement du courrier, consultation de l'avancement des travaux dans la capitale, et d'autres tâches qu'il était obligatoire de traiter dans la journée, comme chaque jour qui passait en temps que l'une des régentes du royaume.

Après une courte visite aux personnes de la Cour, la Reine passa la porte de la salle du trône, et comme tous les matins elle se faisait saluer par la garde. Elle se faisait saluer tellement de fois dans la journée qu'elle ne les comptais même plus, et répondait par un simple signe de tête.

Elle alla s'asseoir dans le siège royal, après avoir monté les quelques marches, puis on lui apporta son courrier, ainsi qu'une plume et de l'encre. Son conseiller principal lui annonça les nouvelles du jour, compte-rendu à l'appui, puis repris son travail à côté d'elle.

Elle était en train d'ouvrir une lettre quand un des employés arriva en toute hâte dans la salle. Il prit cependant le temps de suivre le protocole et de saluer la régente, puis exposa le problème en cour, donnant le plus de détails possibles.

Ahélia prit le temps de réfléchir, seulement quelques secondes, pour trouver une solution, qui s'avéra finalement évidente à ses yeux.

"Vous avez bien fait de me prévenir, je vous en remercie. Donnez-lui une chambre, lavez-là, donnez-lui des vêtements décents et faites appeler un médecin sur-le-champs. Offrez-lui un repas quand elle se réveillera, puis venez me prévenir quand elle sera prête à me recevoir." Ordonna-t-elle en écrivant un lettre à l'intention du médecin.

Elle la signa et la fit tamponner par son conseiller avec le cachet royal, puis la donna au domestique.

"Faites parvenir cette lettre le plus rapidement possible, dites-lui que c'est urgent. Je voudrais avoir son rapport quand il aura fini."

De ce pas, le domestique la salua de nouveau et fit chemin inverse, aussi hâtivement qu'à son arrivée.

0

RP posté le

La lettre parvint jusqu'à la personne souhaitée, c'est à dire le médecin qui eut pour ordre de prendre en charge la jeune femme qui avait été ramenée au château le matin. Les soins prirent une longue heure pour que toutes les plaies soient le mieux désinfectées. Ce médecin n'était pas réputé pour rien, il savait ce qu'il faisait et n'avait aucun doute sur ses pratiques. Ce fut ensuite les domestiques qui s'occupèrent de la jeune évanouie, s'occupant de retirer toutes les impuretés présentes sur la peau de la jeune chevelure d'argent, mais aussi de la laver et de l'habiller. Ce n'est que plusieurs heures plus tard que les yeux de l'endormie s'ouvrirent avec difficulté. La lumière l'éblouissait, elle sentait une importante migraine. Cyrielle se trouvait dans un lit bien trop confortable pour qu'il s'agisse d'une auberge. Elle tourna la tête sur le côté pour y observer divers meubles en parfait état, mais surtout deux domestiques qui semblaient attendre son réveil avec impatience. Elle avait compris qu'elle n'était pas dans un lieu commun, elle ne réalisait pas réellement dans quel lieu elle se trouvait, mais elle savait qu'elle était en sécurité. La demoiselle se redressa avec l'aide des domestiques et put observer sa nouvelle tenue : une longue robe aux couleurs de la famille de coeur. Elle se souvenait porter ce genre de tenues lorsqu'elle était plus petite, mais elle ne s'imaginait pas un jour de nouveau porter une robe.

Les domestiques la firent sortir du lit en douceur avant de lui expliquer la situation et la suite des événements :

Sa Majesté a eu la gentillesse de vous accueillir en ce lieu sans la moindre hésitation. Si vous avez suffisamment de force, nous irons la voir au niveau de la salle du trône, Mademoiselle.

Une salle du trône ? Cyrielle ne semblait pas encore réaliser, elle était encore dans ses pensées. Pourtant elle finit par comprendre la situation lorsque les domestiques vinrent l'aider à se coiffer parfaitement. Malgré les nombreuses blessures sur son corps, la jeune femme était rayonnante. Finalement, ils quittèrent la chambre pour partir en direction de la fameuse salle du trône. Guidée par les domestiques, ils parvinrent jusqu'à cette fameuse salle où ils demandèrent l'autorisation d'entrer. Une fois à l'intérieur, Cyrielle semblait intimidée, elle ne savait pas quoi faire et c'est pourquoi elle se contenta d'imiter la révérence des domestiques. D'une voix timide et hésitante, elle se permit de prendre la parole :

-Bonjour votre Majesté. Pardonnez moi pour le dérangement. Je voulais vous remercier infiniment pour ce que vous avez fait pour moi. Je suis prête à tout pour vous remercier. Sans vous, je n'aurai peut-être pas été là à l'heure actuelle.

0

RP posté le

Le médecin était arrivé le pus rapidement possible. Quand la Couronne vous demande par courrier, il faut faire le plus vite possible, n'est-ce pas? Les soins prirent au moins une heure et demi, et comme promis, le médecin lui fit son rapport. Il assura également qu'elle serait réveillée dans la journée, et qu'il fallait lui prodiguer des soins quotidiens pour garder les plaies saines.

Après son départ, les domestiques lui donnèrent des nouvelles régulièrement, et la prévinrent quand elle fut prête à venir voir la régente. Celle-ci alla s'installer sur le trône, attendant patiemment que la jeune inconnue arrive jusqu'ici.

Ce moment ne tarda pas à arriver, c'est une jeune femme au corps meurtri et frêle qui se présenta à elle, elle imita visiblement les révérences des deux domestiques et la remercia pour l'aide apportée, après l'avoir saluée et s'être excusée.

"Ne me remerciez pas, c'est tout à fait normal de secourir quelqu'un d'aussi mal en point. Comment vous sentez-vous? Avez-vous mangé depuis votre réveil?"

La Reine se leva et descendit les quelques marches, soulevant légèrement sa robe rouge et blanche. Sa fine couronne dorée, ornée de petits diamants ici et là, reflétait légèrement les rayons lumineux de la pièce. Ses cheveux rouges étaient ramenés en une coiffure à la fois distinguée et lâche, correspondant au caractère de la jeune femme, et un pendentif rebondissait légèrement à chaque marche qu'elle descendait.

Elle rejoignit finalement la jeune femme, elle avait soudainement l'air moins imposante, elle semblait plus humaine et atteignable de cette manière.

"Vous resterez ici le temps de votre convalescence, c'est une obligation. Considérez-vous comme mon invitée. Ensuite vous pourrez aller où bon vous semble." Lui souria-t-elle.

0

RP posté le

Cyrielle n'était pas la personne la plus à l'aise possible. Elle semblait réellement intimidée par la situation, ne voulant pas blesser la Reine en oubliant les signes de politesses. Cependant, lorsque la Reine arriva à sa hauteur, elle voyait simplement la sublime femme qui se dressait devant, elle voyait uniquement la femme et non la Reine. Un fin sourire naquit sur son visage, sa Majesté semblait tendre, à l'écoute, rassurante. Cyrielle hocha plus ou moins la tête :

-Je n'ai pas mangé, mais je n'ai vraiment pas faim, j'ai encore un léger mal de tête depuis mon réveil. Je dirai que je vais bien, même si mon cou et mes poignets me font encore vraiment mal. A vrai dire, je n'ai même pas vu moi même l'état de mon corps.

Elle fixa ses propres mains pendant quelques secondes avant de prendre l'initiative de lui adresser une révérence :

-Merci infiniment votre Majesté, je vous en serai éternellement reconnaissante. C'est.. pour moi un honneur de avoir juste devant moi. Mère en aurait rêvé.

Suite à une légère douleur pulsative, Cyrielle posa une main au niveau de son cou pour cacher la marque honteuse qu'elle devait garder à vie malgré elle.

0

RP posté le

Ahélia était visiblement attendrie par les manières de cette femme, qui ne cessait de la remercier pour son aide.

Elle écoutait attentivement les paroles de la demoiselle, prenant mentalement note de son caractère apparent. Elle remarqua soudain le geste cachant une plaie dans son coup, et décida qu'elle devait lui parler seule à seule.

"Laissez-nous s'il vous plait, j'aimerais lui parler en privé." lança-t-elle sans quitter son invitée des yeux.

Tous quittèrent la salle, même les gardent allèrent de l'autre côté de la porte pour veiller à ce que personne ne les dérange. En fait, chaque porte était gardée, même celle menant aux appartements privés était surveillée. Mais si la Reine voulait garder un secret, alors secret il y aura, personne ne serait au courant, même si une bribe de conversation était entendue au détour d'un couloir.

Quand les deux femmes furent seules, la Reine écarta la mains de la jeune femme, et découvrit le symbole du Cercle marqué au fer rouge sur sa peau.

"Comment vous appelez-vous?" Demanda la régente.

Elle pris la main de la jeune femme et l'invita à s'asseoir sur l'une des chaises de l'immense salle, s'asseya à côté, et se tourna vers elle.

"Contez-moi ce qu'ils vous ont fait, cette conversation restera entre nous, je vous le promets."

0

RP posté le

Cyrielle commençait à être rassurée. Le sourire de la Reine ne pouvait que la détendre, et son regard ardent ne faisait qu'amplifier ce sentiment. Cependant, lorsqu'elle retira sa main, la honte et la gêne montèrent en elle à une vitesse folle. Elle se retrouvait presque paralysée. Elle avait peur de la réaction de la charmante femme qui se trouvait devant elle. Elle avait peur qu'elle ne change de comportement et devienne bien plus sérieuse et colérique vis à vis de cette marque. Cependant, rien de tout ça, non, la Reine l'invitait simplement à raconter son histoire même si.. "simplement" n'était peut être pas le mot adapté à la situation. Cyrielle s'installa alors sur la chaise indiquée et fit face à la chevelure ardente :

-Je.. je m'appelle Cyrielle. Cyrielle Vallière. Je ne me souviens pas de tout.. enfin je crois... J'ai vécu avec ma famille dans un pays adjacent à celui-ci jusqu'à mes huit ans avec ma famille. Sauf qu'un jour.. il y a eu une sorte d'émeute, de guerre, je ne sais pas la réelle raison, mais ce que je sais, c'est que j'ai perdu toute ma famille.. J'ai été la seule survivante d'un carnage auquel j'ai assisté. Après ça.. j'ai comme un trou de mémoire, je n'arrive plus à me rappeler de ce qu'il s'est passé entre deux, mais je me souviens m'être retrouvée dans un bordel rempli d'hommes qui avaient l'air assez riches. J'ai été élevée par l'une des femmes qui s'y trouvaient prisonnière jusqu'à mes 12 ans où l'on m'a forcée à commencer la pratique. J'ai.. subit pendant une dizaine d'années des moqueries, des violences, des abus. Je me souviens m'être évanouie à de multiples reprises tant les douleurs étaient fortes

Lorsqu'elle parlait, Cyrielle avait le regard figé dans le vide, un regard tremblant accompagné de quelques larmes qui ne voulaient pas ruisseler le longs de ses joues. Elle avait peur, très peur. Après sa prise de parole, elle releva le regard en direction de la Reine, figeant son regard dans le sien, comme pour chercher un minimum de soutien.

0

RP posté le

Ahélia avait compris que la jeune rescapée avait terriblement honte de cette marque, c'est pourquoi elle n'avait rien dit, et préféré l'inciter à lui expliquer ce qu'il s'était passé.

Son histoire la mis plus en colère contre ses géôliers qu'autre chose, cette pauvre Cyrielle avait vécu des choses atroces dans ce bordel, elle devait être complètement détruite mentalement parlant. Quand elle interrompit son discours, elle plongea son regard dans celui de la Reine, qui la regardait pleine de tendresse et de soutien.

"Cette histoire est terminée maintenant. Vous êtes sous notre protection, plus rien ne peux vous arriver, j'y veillerais personnellement."

La régente avait compris que Cyrielle était une femme fragile et renfermée sur elle-même, il ne fallait surtout pas la brusquer, et lui prouver qu'ici elle ne craindrait rien.

"Mais si vous veniez d'un royaume voisin, comment êtes-vous arrivée ici?" Demanda-t-elle en haussant les sourcils.

Si cette femme avait fait tout ce chemin à pied pour venir jusqu'ici, avec ces blessures, ça relevait du miracle...

0

RP posté le

Cyrielle baissa la tête, d'un air désolé et terriblement honteux. Elle se sentait de trop ici, elle avait l'impression de s'être imposée en ce lieu sans demander l'avis à personne. Cependant, le fait que Reine lui fasse la promesse de la protéger la fit sourire :

-Le village était à la frontière du royaume, du moins.. près de la frontière. Mais j'ai bel et bien effectué tout le trajet à pied sans aucune aide. A vrai dire, je ne réfléchissais pas à la douleur, je ne pensais qu'à m'enfuir le plus loin possible, ne jamais m'arrêter. J'ai erré pendant de longues journées..

Prise d'un frisson, elle frotta ses mains contre ses épaules pour se réchauffer. N'ayant que très peu mangé pendant des années, la pauvre avait la peau sur les os et n'avait que très rarement chaud. A vrai dire, elle était frigorifiée mais elle ne le montrait pas.

0

RP posté le

Le visage de Cyrielle s'illumina d'un sourire face aux propos de la reine. Celle-ci le remarqua, et fut soulagée qu'elle accepte son aide, mais elle constata aussi que la jeune femme avait froid, et qu'elle était beaucoup trop maigre pour quelqu'un de sa taille.

"Tout ce calvaire est terminé maintenant. A partir d'aujourd'hui, nous allons vous remettre sur pied, et vous serez régulièrement suivie par un médecin jusqu'à ce que vous soyez en pleine forme."

Au même moment, un des employés fit irruption dans la salle. Une énième révérence et un regard embarrassé, pour sur celui-là était nouveau.

"Votre Majesté, le repas est servi." Lança-t-il de la porte, les yeux vissés au sol.

"Déjà? Le temps passe si vite!" Dit-elle se levant. "Aujourd'hui vous mangez à ma table, et vous n'avez pas le choix. Une bonne santé passe aussi par l'alimentation."

0

RP posté le

Cyrielle n’en revenait pas, elle venait vraiment d’être invitée par la reine en personne ? Avait-elle pitié d’elle ? Voulait-elle simplement lier une amitié ? Voulait-elle la manipuler ? Elle n’en savait rien, pourtant ce moment était comme un vrai rêve. Cyrielle fut prise d’un large sourire, son visage venait de totalement changer d'expression, elle semblait bien plus sereine. Cependant.. son instinct reprit le dessus, elle s’approcha de la Reine pour venir l’enlacer longuement. Elle ne réalisait pas ce qu’elle faisait réellement. Ses yeux se mirent à briller avant de laisser de chaudes larmes ruisseler le long de son visage. Jamais personne ne lui avait offert un tel cadeau. Réalisant après des longues secondes ce qu’elle faisait, elle se recula et afficha un regard terriblement désolé. Cyrielle était honteuse, bien trop honteuse. Les gardes la regardaient d’un regard méfiant mais elle ne semblait pas réaliser que les gardes pouvaient la neutraliser si elle faisait le moindre faux mouvement envers la Reine.

-Merci ma Reine, merci. C'est un magnifique cadeau que vous m'accordez, je ne sais comment vous remercier. Puis-je faire la moindre chose pour vous ? J'aimerai vous être utile, ne pas être qu'un fardeau pour vous.

0

RP posté le

La Reine fut surprise du geste de Cyrielle, et ne réagit pas l'espace d'une seconde. Elle finit par délicatement poser les mains sur son dos, enlaçant maladroitement la jeune femme.

Ahélia n'était pas habituée à ce genre d'élan d'affection. A vrai dire, peu de gens osaient simplement l'approcher, alors l'enlacer de cette manière, c'était impensable pour elle. Mais elle devait avouer que ce contact humain lui faisait le plus grand bien, elle avait oublié ce sentiment de bien être quand on était dans les bras de quelqu'un.

Les gardes firent un mouvement dans leur direction, prenant ce geste pour une menace, mais un simple signe de la Reine et ils reprirent tous leur place.

L'étreinte ne dura que quelques secondes, puisque Cyrielle se rendit compte de ce faux pas, affichant un regard penaud.

"Ce n'est pas grand chose, manger seule devient ennuyant à la longue. Vous ne me devez absolument rien, et vous n'êtes en aucun cas un fardeau." lui souria-t-elle pour la rassurer.

Elle fut rappelée par les cloches de la capitale, annonçant 20 heures. Mais peu importait le temps qui passe, elle avait l'habitude de se coucher tard.

"Allons, venez manger. Vous verrez, notre cuisinier est un vrai cordon bleu, et les patisseries sont divines."

0

RP posté le

L'invitée sentait qu'elle pouvait avoir confiance en la Reine, elle sentait que cette dernière ne pourrait jamais lui infliger la moindre violence. Cyrielle ne put s'empêcher de lui adresser une nouvelle révérence pour la remercier une nouvelle fois, elle lui devait au moins ça. Son regard se porta sur les gardes qui avaient repris leur place initiale puis de nouveau dans le regard ardent de la Reine. L'évocation des talents du cuisinier et du mot "pâtisseries" eut pour effet de faire apparaître un sourire sur le visage de la jeune blessée. Ces mots lui manquaient, tout ce qu'elle avait mangé pendant tant d'années ne pouvait pas être qualifié de bon. Elle était réellement heureuse d'être ici, entourée d'autant de personnes qui ne lui veulent aucun mal. Intriguée par ce lieu si prestigieux qu'elle ne connaissait aucunement, son regard analysa la salle dans ses moindres recoins pendant de longues secondes :

-Même si vous ne me donniez que du pain à manger, je serai satisfaite vous savez. Alors m'inviter à un tel repas en me promettant des aliments à la hauteur de vos attentes, je ne pourrai clairement pas être déçue. C'est un honneur pour moi de pouvoir m’asseoir à votre table votre Majesté.

Dans un fin sourire accompagné d'un hochement de tête, elle se recula de quelques centimètres pour permettre à la Reine de se déplacer librement sans être embêtée :

-Je suis prête à vous suivre.

0

RP posté le

Après une énième révérence pour remercier la Reine, Cyrielle afficha un sourire qui illumina son visage, elle semblait ravie de partager sa table, ce qui fit sourire la jeune femme.

"Ce n'est pas grand chose vous savez, nous allons simplement prendre un repas entre deux personnes autour d'une table, rien de plus." souria-t-elle. "Si cela vous impressionne, attendez de voir nos réceptions, elles vous éblouiront."

Elle se dirigea alors vers la salle des repas, autrement dit salle à manger. Elles traversèrent quelques couloirs, puis arrivèrent dans une grande salle où trônait une immense table garnie de mets en tout genre. Il y en avait pour tous les goûts, et la Reine se faisait un plaisir de goûter à tout. à côté se trouvait la table où mangeait la Reine habituellement, chaque plat était servit un à un dans des assiettes différentes.

Ce qu'il restait des plats étaient ensuite servis aux domestiques, il y en avait tellement que ça suffisait largement pour nourrir tous les employés.

L'un d'eux, chargé de l'installation de la Reine, salua les deux femmes et claqua des mains avec distinction.

"Installez-vous, et laissez-vous guider." Conseilla-t-elle avec un clin d'oeil tandis que les portes s'ouvrirent devant elles.

"La Reine et son invitée." Lança-t-il haut et fort pour annoncer leur venue.

Des portes adjacentes apparurent plusieurs employés, deux tirèrent les chaises, deux autres déplièrent les serviettes tandis qu'elles s'asseyaient et les posèrent sur leurs genoux quand elles furent assise. Deux autres encore servirent eau et vins dans les verres, tous saluèrent à chaque fois qu'ils se retiraient.

De chaque côté des assiettes se trouvaient plusieurs couteaux, fourchettes et cuillères, chaque ustensiles étaient propre à chaque plat.

0

RP posté le

Cyrielle se contenta d'hocher la tête en suivant sa Majesté jusqu'à la fameuse salle à manger. La jeune femme était largement étonnée par cette ambiance, cet accueil si particulier. Elle était presque vue comme une divinité de son point de vue, elle était vue comme une vraie personne. C'était un dur changement pour elle mais le sourire de la chevelure ardente suffisait à lui redonner le sourire. Elle n'attendit pas une seule seconde et vint alors s'asseoir à la table qu'on lui avait indiquée, juste à côté de sa Majesté. Devait-elle la remercier une énième fois ? Elle ne savait pas réellement cependant son regard fut légèrement étonné lorsqu'elle vit les nombreux couteaux et les nombreuses fourchettes. Elle n'avait absolument aucune idée d'à quoi tout ce matériel servait.

Finalement, les serviteurs vinrent servir les entrées. Ils prirent l'initiative d'une d'une légère révérence très noble avant de présenter le plat : "Votre Majesté, il s'agit d'un velouté de gambas accompagné de sa chips de crevette épicée au paprika. Bonne dégustation."

Le plat qui semblait si simple était incroyable pour Cyrielle. Ce qui semblait être une simple entrée, était en fait ce que la demoiselle mangeait en deux ou trois jour. Elle n'en revenait pas, ce plat était si beau qu'elle avait presque de la peine à y toucher. Cependant, son envie était bien trop importante. Cyrielle avait faim, terriblement faim. Elle approcha sa main de la chips puis la prit en main avant de la croquer. Un large sourire s'afficha sur son visage. Comment un aliment aussi petit pouvait avoir autant de goût ? Elle ressentait une explosion de sensations sur son palais. Cyrielle mangeait comme elle pouvait, elle avait totalement délaissé les couverts pour manger avec ses doigts, c'est comme ça qu'elle était habituée à manger. Elle avait été habituée à ce qu'on lui donne de la nourriture comme on donne à un animal en cage, et ça se voyait à sa manière de faire.

0

RP posté le

Après l'annonce du menu, les plats furent servis. Voyant l'air heureux qu'affichait sa nouvelle protégée, la Reine se laissa aller à sourire de nouveau. Elle commença à entamer son assiette de velouté, saisissant sa cuillère pour la plonger dans le plat. Elle la porta à sa bouche, mais s'arrêta en cours de route en voyant Cyrielle manger avec les doigts.

Elle resta comme figée, le bras en suspension et les yeux rivés sur la jeune femme. Jamais elle n'avait vu quelqu'un manger avec les doigts. Il faudrait vraiment qu'elle lui apprenne les bonnes manières, ou elle se ferait vraiment mal voir au sein de la Cour.

"Hum... Cyrielle? Comptez-vous également manger votre soupe avec les doigts?" Demanda-t-elle en posant délicatement sa cuillère dans le plat. "Savez-vous au moins vous servir de couverts?"

Le ton qu'employait la Reine n'était pas agressif, loin de là, elle cherchait juste à connaître les compétences de la jeune femme. D'une part, elle s'était assise à côté d'elle, ce qui ne se faisait pas en société. On s'asseyait toujours en face de la personne avec qui l'on soupait. Quant à manger avec les doigts... Mon dieu... Il faudrait vraiment revoir les bases depuis le début.

0

RP posté le

Cyrielle qui s’apprêtait à finir sa chips s'arrêta net dans son mouvement pour poser un regard désolé et honteux en direction de la reine. Elle reposa le petit bout de nourriture et baissa la tête :

-Je.. pardonnez-moi.. pardonnez l'image que je dois véhiculer. Je ne sais plus comment faire, ça fait plusieurs années que l'on m'a appris à manger avec les mains. J'ai perdu ma dextérité, j'ai tellement peu de force dans mes mains que je ne sais même pas si j'arriverai à tenir ce genre de chose..

Elle se mordit la lèvre, repliant ses mains sur elle même en affichant une posture terriblement honteuse. Cyrielle avait l'impression d'être une vraie sauvage au milieu de personnes correctement éduquées et nobles. Elle commençait à être paniquée, elle ne savait pas quoi faire dans cette situation, elle avait peur de se retourner et de voir tous les regards plonger dans le sien.

0

RP posté le

Voyant la posture honteuse de Cyrielle, Ahélia posa une main pleine de compréhension sur son avant bras.

"Ne vous inquiétez pas, mangez comme vous pouvez ce soir et demain nous nous occuperons de votre éducation. Personne ici ne vous jugera, la salle des repas fait aussi l'objet de discussions confidentielles, seules les personnes en qui j'ai le plus confiance font le service ici." Souria-t-elle.

Pour que la jeune femme ne se sente plus honteuse, la Reine décida de manger elle aussi avec les mains. Elle posa sa cuillère sur le côté et prit sa chips entre deux doigts. On pouvait voir qu'elle n'était pas habituée à manger de cette manière, mais peu lui importait, elle trouvait cette situation assez drôle.

"Comme ça nous sommes au même niveau." Pouffa-t-elle en croquant dans sa chips avec malice.

0

RP posté le

Cyrielle tourna son regard vers la reine lorsqu'elle sentit sa main se poser sur son avant-bras. Elle ne la jugeait pas, non, elle souhaitait la comprendre. C'était la première fois qu'une personne réagissait d'une telle manière à son égard. La jeune femme en resta bouche-bée, et elle le fut encore plus lorsque la reine mit de côté ses principes pour manger elle aussi avec les doigts. Elle faisait tant d'effort pour qu'elle soit à l'aise, c'était presque impensable pour Cyrielle.

Elle hésita quelques instants avant de se saisir de la cuillère en argent, ne la prenant pas correctement au début mais parvient finalement à la tenir de sorte à ce qu'elle ne puisse pas tomber. D'une main légèrement tremblante, elle essaya de manger avec. La cuillère était à peine remplie, mais elle y arrivait plus ou moins bien. Après deux difficiles gorgées, un magnifique sourire naquit sur ses lèvres tandis qu'un doux rire s'échappe involontairement :

-Comptez vous également manger votre soupe avec les doigts ma Reine ?

Elle était heureuse de son petit pic, elle voulait faire des efforts pour la Chevelure ardente, elle ne voulait pas la décevoir. Cyrielle voulait être digne de sa confiance, elle voulait lui rendre la pareille.

0

RP posté le

Alors que la Reine mangeait avec les doigts, Cyrielle prit une cuillère et commença à difficilement manger sa soupe avec. Finalement, un rire cristallin s'échappa de ses lèvres étirées en un sourire illuminant son visage. La jeune rescapée se permit même de plaisanter avec Ahélia, qui prit cette pique avec humour.

"Veuillez pardonner mon attitude, je vais de ce pas me plier au protocole." Sourit-elle à son tour en s'essuyant les doigts sur sa serviette.

Elle s'empara d'une cuillère et commença à manger, observant la jeune femme aux cheveux blancs.

"Vous vous débrouillez très bien, ce geste deviendra automatique, vous verrez."

La Reine tentait de l'encourager dans ses efforts, ses débuts allaient probablement être compliqués au sein de la Cour, mais la régente ferait tout pour qu'elle se sente heureuse et en sécurité, elle comptait faire durer ce sourire aussi longtemps que possible.

0

RP posté le

Cyrielle apprécia le soutien que lui apportait la reine, elle se sentait en quelque peu privilégiée, elle se sentait revivre tant le cadre ici était différent. Le jeune femme s’apprêtait à vivre une toute nouvelle vie, une vie de plaisir, une vie de tendresse. Son attention se porta cependant une nouvelle fois sur la cuillère, ayant beaucoup de mal à manger avec mais se force à bien faire :

-Merci ma Reine pour toute l'attention que vous me portez. J'essaie de faire de mon mieux, je pense que je m'améliorerai au fur et à mesure. Mais j'ai bien peur de voir vos yeux s'écarquiller lorsque vous verrez que je ne sais pas du tout comment je dois me conduire..

Dans un léger sourire, elle poursuivit son repas et parvint même à le finir en utilisant uniquement la cuillère. Elle prit ensuite la serviette pour s'essuyer avant de prendre soin de la plier parfaitement, cherchant à être la moins remarquable possible :

-Vous savez, vous m'avez donné rien qu'avec ce repas, l'équivalent de ce que je mangeais en deux jours là où j'étais avant. Alors que pour vous, ça a l'air de vous paraître si basique.

0

RP posté le

La Reine voyait bien que Cyrielle s'obligeait à manger avec sa cuillère, mais elle la laissa faire, il fallait bien qu'elle retrouve ses bonnes manières. La chevelure blanche la prévint même qu'elle risquait de régulièrement écarquiller les yeux face à sa conduite.

"Je pense aussi que vous arriverez rapidement à vous adapter à nos moeurs, vous avez l'air d'apprendre vite. Je vous y aiderais, vous verrez ce n'est pas très compliqué." La rassura-t-elle.

Après avoir terminé son repas, la jeune femme plia même sa serviette à la perfection, ce qui montrait qu'elle cherchait à comprendre le fonctionnement du repas.

"Effectivement, pour nous il s'agit d'un repas tout à fait délicieux, mais aux proportions raisonnables. Il faudra vous réhabituer à manger des quantités de nourriture raisonnables."

Le dessert fut servi, il s'agissait d'une île flottante sur son lit de crème anglaise, nappée d'un filet de caramel.

0

RP posté le

Cyrielle se contenta d'hocher la tête dans un fin sourire lorsque la dessert vint se déposer devant elle. Elle ne savait pas ce qu'était une île flottante mais l'odeur de vanille et de caramel qui en ressortait lui faisait drôlement envie. Ce n'était cependant pas le plat le plus simple à manger pour Cyrielle, elle devait faire preuve d'une dextérité un peu plus accentuée pour se saisir de la douce partie blanche de ce dessert. Elle savoura chaque cuillerée de son dessert puis afficha un large sourire honteux, elle n'avait pas autant mangé depuis bien longtemps et dieu sait que ça lui faisait un bien fou.

Enfin repue, elle se permit de reposer la cuillère à sa place avant d’instinctivement déposer sa tête sur l'épaule de la reine, fermant alors les yeux :

-Cette salle sert-elle uniquement aux repas ? Vous y faites parfois des événements particuliers ? Je vois bien des personnes danser ici !


0

RP posté le

Ahélia dégustait elle aussi son dessert. Grâce à Cyrielle, elle avait ouvert les yeux sur la chance qu'elle avait de déguster des plats aussi savoureux depuis son enfance. Elle s'amusait également de voir la jeune femme peiner à prendre un morceau de l'île avec sa cuillère, quand elle fut surprise du geste de la blanche chevelure.

Elle posa sa tête sur son épaule sans aucune gène, comme si elle avait oublié le rôle qu'occupait la régente au sein de ce royaume. Cependant la Reine ne lui fit aucune remarque, en fait, elle appréciait ce geste. Elle n'était en aucun cas intimidée par sa présence, elle la considérait comme une humaine et non une machine crée pour diriger le royaume.

La jeune femme lui posa alors une question, qui fit tendrement sourire Ahélia.

"Personne ne danse dans cette salle, il s'agit seulement d'une pièce pour manger et discuter affaires en même temps, rien de plus, rien de moins."

Elle sentait que Cyrielle commençait à s'endormir, mais elle profitais encore quelques instants de ce contact humain si rare à son goût.

0

RP posté le

Cyrielle afficha une mine légèrement déçue lorsqu'elle lui indiqua la réelle utilité de cette salle.Cette salle n'avait pour uniques rôles que de permettre de se rassasier ainsi que de parler de sujets relativement sérieux. Cyrielle voyait en cette salle un tout autre lieu, un lieu où la bonne humeur pourrait régner, où la fête serait possible.

Hésitante, elle posa un regard interrogateur sur la Reine qui semblait heureuse d'être avec elle malgré tout. Son sourire, son regard, Cyrielle n'aurait jamais pu penser qu'un jour, une reine pourrait être aussi heureuse de rester à ses côtés. Pourtant ce n'était pas un rêve, non. La jeune femme resta hésitante encore quelque secondes avant de tendre une main timide en direction d'Ahélia :

-Et.. que faites vous juste après les repas habituellement ? Enfin.. si vous voulez, on pourrait inaugurer la première danse en ce lieu. ça... vous dirait..?

Elle savait pertinemment que c'était audacieux de poser une telle question, même bien trop audacieux, mais elle voulait simplement sortir la reine de ses habitudes car c'était ce qui semblait lui redonner le sourire et la faire rire.

0

RP posté le

La question de Cyrielle étonna quelque peu la jeune femme, mais elle se saisit de sa main. Elle ne savait pas qu'elle savait danser, mais peu importe, ça ne pouvait être que drôle. Elle se leva alors et souria malgré elle.

"Peu importe ce que je fais après avoir mangé, inaugurons cette salle."

Pour ce qui lui semblait être la première fois de sa vie, Ahélia allait danser pour s'amuser, et non par simple formalité, pour ouvrir le bal ou faire bonne figure. Elle n'avait que faire de ce que pensaient les personnes présentes dans la pièce, elle s'amusait depuis ce qui lui semblait être une éternité.

0

RP posté le

Cyrielle fut prise d'un doux sourire lorsque la Reine accepta sa proposition. C'était clairement inattendu, le plus étonnant restant la formulation sa phrase : Elle était prête à mettre de côté ses activités pour prendre le temps de danser avec elle. Cyrielle se leva alors de sa chaise, refermant sa main dans la sienne avant de l'inciter à se lever elle aussi.

L'attirant dans sa direction, elle prit une posture étonnamment assurée. Son regard était plongé dans le sien, comme si leurs iris s'apportaient à danser eux aussi. Cyrielle se décida alors à placer une main de velours au niveau de l'omoplate de la reine pour ainsi commencer quelques pas :

-Je ne pensais pas que vous accepteriez une telle proposition. Merci ma Reine de m'accorder cette confiance. Je vais essayer de ne pas vous décevoir, mais j'espère pour vous que vous savez danser... ne serait-ce qu'un minimum..

Son regard en disait long, elle la taquinait clairement. Cyrielle semblait réellement heureuse et amusée à l'idée de danser avec la reine.

0

RP posté le

Alors que Cyrielle incitait la Reine à se lever, celle-ci sentait ses joues chauffer sans aucun raison. La jeune rescapée prit une posture assurée qui étonna quelque peu la régente, tandis qu'elle plongeait son regard dans le sien. Elle avait l'impression d'être absorbée par ses iris, et n'était pas capable de s'en détacher. C'était la première fois que cette situation lui arrivait, et bizarrement elle ne trouvait pas ça désagréable.

Sa douce voix la tira de ses pensées, son regard rieur trahissait sa taquinerie, ce à quoi la Reine répondit par un petit rire.

"J'espère ne pas trop vous marcher sur les pieds, vous avez l'air de danser avec beaucoup d'aisance, comparée à moi."

Evidemment, Ahélia savait danser. Elle avait été éduquée pour être parfaite en société, et la danse était l'un de ses principaux atouts.

Toujours sans la quitter du regard, elle suivait avec grâce et aisance les pas de la jeune Cyrielle, presque comme si elle avait appris cette danse toute sa vie.

0

RP posté le

Cyrielle ne pouvait se permettre de quitter le regard de la Reine. Ses yeux étaient hypnotisants, tout comme son attitude. Ahélia semblait avoir l'air douce, bienveillante et sereine. Non, elle ne semblait, elle était douce, bienveillante et sereine. Cette femme respirait la joie de vivre, la liberté, la grâce. La reine était l'allégorie de la beauté. Cyrielle ne pouvait s'empêcher d'humer le parfum d'Ahélia tant l'odeur était douce et délicate. Sa main située au niveau de son omoplate se resserra légèrement, Cyrielle voulait sentir la reine avec le toucher et l’odorat. Elle se sentait réellement humaine, elle existait aux yeux de quelqu'un pour la première fois depuis bien longtemps.

Un sourire se dessina sur le coin de ses lèvres, un sourire terriblement joueur. Sans laisser la possibilité de réagir à la reine, elle accéléra le pas pour continuer une danse bien plus rapide, cherchant à jouer avec elle mais aussi à la défier de suivre la cadence.

-Vous vous en sortez bien Majesté. Vous n'avez toujours pas heurté mon pied.

Cyrielle avait toujours adoré la danse, c'était même ce qu'elle préférait par dessus tout. Depuis toute petite, il s'agissait de sa seule et unique activité dans laquelle elle était réellement douée. Elle n'avait rien oublié, aucun pas n'était fait aléatoirement.

0

RP posté le

La Reine fut surprise par l'accélération de la cadence des pas, mais grâce à la main de Cyrielle qui tenait un peu plus ses omoplates, elle pu suivre le rythme et s'en amusait même.

Elle se gardait bien de lui avouer qu'elle pratiquait la danse depuis toute jeune, juste pour savoir jusqu'où elle pouvait aller. Par chance, cette danse elle la connaissait par coeur, c'était l'une de ses favorites.

Ahélia remarquait bien que Cyrielle adorait danser, elle le voyait dans son regard, qui exprimait un mélange de taquinerie et de bonheur. Mais elle répondit tout de même à sa phrase.

"Peut-être que c'est vous qui finirez par me marcher sur les pieds." dit-elle en accélérant encore un peu le rythme.

0

RP posté le

Cyrielle voulait l'embêter, elle voulait la mettre en faiblesse tout au long de la seconde partie de la danse. Pourtant il n'y avait strictement rien à faire, la Reine connaissait cette danse, elle la connaissait par-coeur. Lorsque l'ultime pas de danse fut effectué, Cyrielle laissa un soupire s'échapper de ses lèvres : elle s'avouait vaincue.

Un léger rire suffit à comprendre que son jeu lui avait beaucoup plu. Elle lâcha la main de la chevelure ardente avant de se reculer, lui souriant du plus beau sourire possible :

-Comment connaissez vous cette danse ? Vous avez réussi à perfection le passage le plus compliqué.. Vous m'impressionnez. Vous dansez terriblement bien. Dites moi, vous vous couchez tardivement habituellement ?

0

RP posté le

La danse se termina, ainsi que la mélodie qui résonnait dans la tête de la Reine. Les mains se lâchèrent, mais les yeux restaient en contact, du moins pour la régente. Le sourire de la demoiselle en face d'elle lui donna l'impression de réveiller quelque chose en elle, mais elle ne savait quoi.

Le compliment de Cyrielle lui arracha un sourire amusé, elle allait pouvoir lui révéler son petit secret.

"La danse faisait partie intégrante de mon éducation, en tant que future régente, je ne pouvais pas me permettre de me ridiculiser en public, même durant mon enfance. Mais je dois avouer que j'ai trouvé une concurrente, vous dansez bien mieux que moi, je dois l'avouer." avoua-t-elle en lui faisant une légère révérence.

La question de l'heure ramena la Reine sur terre. Elle ne dormait que très peu certaines nuits, surtout quand un problème majeur touchait la Couronne. Mais ce soir, elle pouvait se permettre de se coucher un peu plus tard, demain serait une journée des plus normales.

"A vrai dire, je n'ai pas vraiment de rythme de sommeil. Je vais me coucher quand personne n'a plus besoin de moi pour la journée. Mais aujourd'hui, rien de bien méchant ne m'attends, seulement quelques préparations quotidiennes pour demain." la rassura-t-elle en prenant son verre d'eau sur la table, dont elle bu quelques gorgées.

0

RP posté le

Il était impossible pour Cyrielle de ne pas sourire mais elle ne savait pas pourquoi. La simplicité de la Reine lui avait fait oublier son passé l'espace d'une soirée merveilleuse. Encore essoufflée elle se permit de prendre un verre d'eau avec ses deux mains et d'en faire qu'une seule gorgée. Lorsqu'elle posa de nouveau le verre sur la table, son regard revint trouver les iris enflammées de la reine :

-Je vois.. et vous n'êtes jamais fatiguée avec vos fonctions ? Car je n'ai rien fait de ma journée et pourtant je suis réellement épuisée..!

Elle vint s'asseoir sur une chaise puis remit les plis de sa robe correctement :

-Vous devriez peut-être en profiter pour vous reposer et passer une grande nuit non ?

0

RP posté le

La Reine suivit son mouvement et s'asseya à son tour, sans faire attention à remettre sa robe correctement, après tout, elle avait l'habitude. Elle avait également l'habitude de ne pas se plaindre de ses fonctions, beaucoup de personnes rêveraient d'être à sa place, comme elle rêvait d'être à la leur.

Pourtant, elle avait envie de se confier à Cyrielle, cette jeune étrangère lui inspirait confiance, et elle n'enviait pas encore son rôle au sein de la monarchie, ce qui rendait son jugement un peu moins amer.

Un voile de mélancolie apparut dans les yeux de la régente. C'était la première fois qu'elle laissait ses émotions apparaître sur son visage. Elle baissa les yeux, mais gardait toujours son sourire, qui avait perdu de sa joyeuse intensité.

"Et bien... A vrai dire ces fonctions me pèsent beaucoup, mais peu de personnes ne savent ce que je ressent. Une Reine ne doit pas montrer ses faiblesses, ou d'autres en profiteront. C'est la dure loi du plus fort. Mais c'est une habitude que l'on prends, presque un réflexe, on ne dort jamais beaucoup, et on ne se plaint jamais."

La proposition fit sourire un peu plus la jeune femme.

"Je pense que c'est ce que je vais faire, oui. Exceptionnellement, je peux bien m'accorder une vraie nuit."

0

RP posté le

Cyrielle vit le sourire de la Reine se décomposer petit à petit. Son regard avait perdu de son côté ardent l'espace de quelques secondes. Elle ne voyait plus une Reine, mais bel et bien une personne dans le besoin. A vrai dire, les paroles d'Ahélia ne lui plaisaient pas. Cyrielle était partagée entre l'envie de compatir et l'envie de hurler.

Sa main se posa sur l'épaule de la Reine tandis qu'elle relève grâce à l'un de ses doigts le menton de sa Majesté. Elle voulait voir son regard, elle voulait lui parler en la fixant droit dans les yeux pour qu'elle comprenne. Cyrielle n'avait pas eu la chance d'avoir une parfaite éducation mais elle n'était pas bête pour autant et surtout elle avait gardé tout l'espoir du monde en elle.

-Pourquoi ne pas vous confier ? Il y a tant de personnes autour de vous qui n'attendent que ça. Et si personne ne le veut, alors moi je le veux ! Une Reine ne doit pas paraître faible, mais une Reine reste un être humain. Si vous avez envie de pleurer, alors pleurez ! Si vous voulez hurler de rage, alors faites le. Si vous saviez ce que ça fait que d'être privée de son côté humain pendant plusieurs années vous n'auriez cette vision des choses. J'ai passé tant d'années sans pouvoir hurler, sans pouvoir pleurer, sans pouvoir parler. Je ne me voyais plus comme une femme, mais plutôt comme une.. chose.

Elle ne put s'empêcher de rire face à sa dernière intervention, hochant alors la tête rapidement en lui adressant un fin sourire.

-Vous avez une journée moins chargée demain ? Eh bien profiter pour dormir le plus possible, profitez pour vous amuser le plus possible. Profitez tant que vous le pouvez ! Moi c'est ce que j'aurai fait si j'en avais eu l'occasion.


0

RP posté le

La Reine avait gardé la tête baissée, mais elle sentit la main de Cyrielle se poser sur son épaule, et un de ses doigts relever sa tête pour qu'elle la regarde dans les yeux. Rien que par ce geste, la Reine se sentait un peu mieux.

"Peu de personnes me voient comme un être humain, et je ne pense pas que quelqu'un ici ne se soucie de mon bien-être mental. Mais je vous remercie de votre soutien, vos paroles me vont droit au coeur."

Elle ne se sentait clairement pas capable de se confier de sitôt à quelqu'un, ni même de pleurer ou de hurler. Pourtant, elle comprenait quelque part la sensation de ne pas se voir comme une femme. Elle aussi se sentait prisonnière. Pas au même point que son hôte, mais elle avait presque les mêmes caractéristiques de détention: Pas le droit de hurler, pas le droit de pleurer, pas le droit de s'exprimer sentimentalement parlant. Ici, la première règle était tout simplement "tais-toi et dirige."

le rire de Cyrielle la fit émerger de ses pensées, tandis qu'elle hochait rapidement la tête en lui souriant.

"Vous avez raison, si il n'y a pas d'imprévus c'est ce que je ferais. Nous pourrions en profiter pour visiter le château? Et pourquoi pas faire une balade à cheval?"

L'enthousiasme commençait à gagner la jeune femme. Si Dieu le voulait bien, elle aurait le temps de se divertir ne serait-ce que quelques heures.

0

RP posté le

Cyrielle se satisfait de là réponses de la reine. Elle était heureuse de voir que sa présence parvenait à lui remonter le moral ne serait-ce qu’un petit peu. Cependant, lorsque la reine reprit la parole, le regard de Cyrielle s’émerveilla. Elle avait un regard digne de celui d’un enfant à qui on venait d’offrir un cadeau de Noël. Elle hocha rapidement la tête avant de reprendre la parole :

-Avec plaisir ! Je n’ai que rarement monté à cheval mais ce serait un plaisir, vous pourriez m’apprendre. Et pour la visite du château ce serait avec plaisir aussi. Merci de votre proposition ma reine.

Le soir commençait à dominer le lieu et la fatigue prenait possession du corps de la demoiselle. Elle lui sourit tout en lui adressant une large révérence :

-Merci pour cette journée. Elle a été tout simplement fabuleuse. Je ne pourrai jamais assez vous remercier pour toutes les choses que vous faites pour moi. Si je peux faire la moindre chose, demandez moi et je le ferai. Vous avez ma totale confiance.

0

RP posté le

L'accord de Cyrielle ravit la Reine qui afficha un sourire, attendrie par la joie que montrait la jeune femme.

La nuit était maintenant tombée depuis longtemps, et les employés du château commençaient à éteindre la plupart des bougies, en laissant quelques unes pour donner à la bâtisse une ambiance tamisée. Cyrielle salua la Reine d'une large révérence, accueillie par un mouvement de tête gracile.

"Je suis touchée par vos paroles, mais je n'ai besoin de rien pour l'instant, si ce n'est de vous demain matin en pleine forme." Souria la régente.

Celle-ci se leva à son tour et joignit les mains devant sa robe, invitant ainsi à prendre congé.

"Votre compagnie m'a beaucoup plu, je vous souhaite une bonne nuit, chère amie." Salua la Reine tandis que les portes s'ouvraient pour laisser sortir les deux jeunes femmes.

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>